Comment mettre les valeurs du sport au service de la stratégie d’entreprise ? Les similitudes sont nombreuses : goût du challenge, jeu collectif, dépassement de soi, aventure humaine, solidarité, courage, droit à l’erreur, adaptabilité, rationalisation, motivation, persévérance. Les entreprises françaises et notamment celles du luxe, partagent les valeurs du sport à haut niveau : un engagement collectif, de fortes ambitions internationales et un ancrage en région important. Une ambition commune : l’excellence. 

La performance de l’entreprise tient dans sa capacité à fédérer ses collaborateurs afin d’atteindre un objectif commun et de partager une vision globale.
Les valeurs du sport peuvent facilement être transposables au monde de l’entreprise. Les phrases clés de l’entraineur de Handball Claude Onesta peuvent éclairer le management et rebooster les collaborateurs. Une technique de motivation originale et innovante !

Et vous, comment faîtes-vous pour impulser les valeurs de votre entreprise et motiver vos équipes autours de vos challenges ?

Les questions clefs que vous devez vous poser :

1) Demandez-vous à vos équipes de faire plus ou de faire mieux ?
Le métier de manager c’est de se mettre à la place des autres, les considérer. Faire toujours plus est impossible. Réaliser ensemble des ajustements permet de faire mieux. Voilà une belle clé de succès : bâtir un esprit d’équipe. La stratégie est-elle bien comprise par les équipes ? Les moyens sont-ils à leur disposition pour atteindre ces objectifs ? Le manager doit permettre à ses équipes d’être proactives tout en favorisant leur sérénité professionnelle.

2) Comment est organisée votre structure ? Vous intéressez-vous plus aux produits que vous fabriquez ou aux hommes qui les produisent ? Apporter du punch à votre management, créer du lien, insuffler une nouvelle dynamique, favoriser l’accompagnement des changements. Il s’agit d’associer les talents plutôt que de les additionner. Aimé Jacquet, lors de la sélection du Mondial 98, a du annoncer à Eric Cantona, une figure du sport, son éviction de la sélection. Aimé Jacquet a valorisé l’esprit collectif, plutôt que l’addition des talents individuels.  Le manager doit trouver les binômes complémentaires, être un chef d’orchestre qui vise l’amélioration collective.

3) Que faîtes-vous lorsque projet n’a pas eu le succès escompté ? Lorsqu’un produit ne voit pas le jour ?
Comment réagir face à un échec ? L’échec est un formidable moyen permettant de motiver son équipe. Dans les vestiaires, les échecs sont analysés et commenter en collectif. La spirale de la réussite existe autant que la spirale de l’échec. La clé est d’analyser les raisons de l’échec. Organiser des évènements pour comprendre les échecs, les célébrer. Le sport, c’est aussi l’école du droit à l’erreur. Seul celui qui n’est jamais tombé ne peut pas se relever. La force du sport est de se retrouver dans une situation difficile et de la dépasser, être capable d’en tirer des leçons.

management-equipe-performance

4) Comment rémunérez-vous vos salariés ?
A l’objectif ? Au résultat ? Développer l’esprit d’équipe , ce n’est pas payer les joueurs de handball au nombre du buts marqués car ils ne se feraient plus de passes et donc ils ne gagneraient plus. Manager les hommes c’est avant tout une histoire de bon sens. Il s’agit d’apprendre à transformer l’essai collectif et l’inscrire dans une performance durable

5) Comment gérez-vous les conflits interpersonnels en interne ?Avertissement, licenciement, mobilité ? Existe-il des lieux de débat au coeur de votre entreprise ? Des temps d’échanges professionnels entre les différentes strates de vos équipes ? Le conflit n’est pas une difficulté quand il génère l’amélioration d’un projet. Faire parler les collaborateurs de leur métier est l’une des clés. C’est le principe de subsidiarité. Celui qui fait est celui qui sait. Faire parler les collaborateurs de leur métier est une clé pour leur permettre de prendre conscience de leurs compétences, de leur « intelligence de la tâche ». Cette qualité est à valoriser, à mettre en mouvement, pour donner à chacun l’envie de se dépasser.

Dans le sport de compétition comme dans les entreprises, l’aspect humain est la première des données à prendre en compte. Redévelopper la solidarité, la diversité, se remettre sérieusement en question, et ce, à tous les niveaux l’entreprise.

Alors n’hésitez pas à transmettre les bonnes valeurs en interne, à miser sur le bien-être au sein de votre entreprise.
Nous serons ravis de vous accompagner dans ces défis à relever !

management-equipe-performance

Delphine BOSCHER

Forte de 16 années d’expérience auprès de grands groupes et de PME à forte notoriété, Delphine BOSCHER contribue à promouvoir la diffusion des stratégies de prévention, en les rendant accessibles à ceux qui souhaitent s’engager. Le Cabinet Prévention Travail a été créé par Delphine BOSCHER, consultante en stratégie de la prévention et titulaire d’un Master 2 sur le Développement des compétences.
Sa force : Une écoute compréhensive, un optimisme désarmant, une détermination contagieuse et une volonté d’agir.
Ses objectifs :
– Promouvoir et Diffuser les bonnes pratiques en matière de Prévention des risques professionnels,
– Accompagner, Conseiller en agrémentant avec des astuces simples à mettre en oeuvre.
– Activer des leviers de performance, en bonne intelligence et de manière conviviale, dans un esprit vertueux pour toutes les parties prenantes

Cabinet Prévention Travail, 12 avenue de Gravelle 94220 CHARENTON LE PONT
contact@prevention-travail.fr