Dans le cadre des MastersLUXE, une enquête menée en partenariat avec Ifop et Abc-luxe, a permis d’identifier les sujets prioritaires et questions sensibles auprès des DRH du secteur. Ces sujets ont trouvé réponse lors de la journée du 6 février, notamment grâce à la participation de nombreux experts reconnus, qui se sont attachés à apporter des réponses pragmatiques et concrètes aux différentes questions clefs.
Afin de mieux connaître les métiers et les expertises d’Ifop, nous avons interviewé Marc Gicquel, directeur du département Ifop Luxe et Romain Bendavid, directeur de l’Expertise Corporate et Communication d’Entreprise.

 

ifop_transformation-manageriale

Marc Gicquel  /  Romain Bendavid Ifop Lu

Pouvez-vous nous présenter le département IFOP Luxe ?
Marc Gicquel : IFOP Luxe est un département du groupe IFOP, aujourd’hui  leader sur le marché des études dans le secteur du luxe. Créé en 2008, il réalise pour les maisons de luxe des études marketing stratégiques, (expérience clients, études d’image et de positionnement de marque, innovation produits et services, etc.) et des enquêtes de référence sur le secteur (génération Silver+, les Millenials, la nouvelle femme chinoise, le luxe et le digital).IFOP Luxe mène également des études dans le domaine des RH en collaboration avec l’Expertise Corporate du Département Opinion et Stratégie d’Entreprise de l’IFOP. IFOP Luxe réalise 80% de ces études à l’international et intervient donc à la fois dans les pays traditionnels du luxe et les marchés émergents.  

Quelles sont les spécificités du département Opinion et Stratégie d’Entreprise ?
Romain Bendavid : Il s’agit de tout ce qui n’est pas politique, et qui concerne l’aspect corporate des entreprises : l’image externe, les problématiques de croissance, les perspectives économiques, et tout ce qui est relatif à l’image interne. C’est là qu’interviennent nos enquêtes internes destinées à prendre le pouls des organisations, dans le cadre desquelles nous travaillons in situ pour différents groupes de grande envergure, en France et à l’international.

En quoi consistent ces baromètres ?
Romain Bendavid : L’objectif est d’analyser le ressenti, la façon dont les salariés perçoivent leur travail, comment ils se sentent dans l’entreprise, quel est leur taux de satisfaction, leur niveau de bien-être, de motivation… Mais aussi la façon dont ils perçoivent leurs objectifs et la clarté de leurs missions, sans oublier la vision qu’ils ont de l’entreprise : sont-ils optimistes, est-ce que la stratégie de l’entreprise est claire, est-ce qu’elle va dans le bon sens ? Sont-ils fiers de travailler pour leur entreprise ? Nos clients peuvent concerner le luxe mais également les collectivités locales, les grandes marques, des acteurs de l’énergie…
Marc Gicquel : L’analyse de ces baromètres s’inscrit également dans l’évolution plus globale de la relation au travail. Ainsi nous sommes passés d’une relation très axée sur le devoir, à une attente plus forte de plaisir et d’épanouissement (au même titre que nous sommes passés d’un luxe statutaire à un luxe plus orienté « plaisir pour soi » et expérientiel).

Proposez-vous ce type d’études ? Avez-vous constaté un accroissement des demandes sur le sujet ces dernières années ?
Romain Bendavid : Nous réalisons des études de climat interne depuis près de vingt ans, et c’est effectivement une demande qui prend de plus en plus d’importance, pour deux raisons : d’une part, on est en train de comprendre en France que la performance au travail est corrélée au bien-être, notamment, car la génération Y apporte énormément d’importance à l’épanouissement. Au-delà de ça, les entreprises semblent aujourd’hui dans l’obligation de justifier l’importance qu’elles accordent au bien-être de leurs salariés. Cela représente aussi un outil de pilotage de l’activité au service de l’innovation en entreprise.

À l’issue de la publication de ces études, comment accompagnez-vous les entreprises ?
Romain Bendavid : Nous avons un vrai rôle de conseil, dans la mesure où nous aidons les managers à s’approprier les résultats, et nous les faisons travailler sur des plans d’actions pour améliorer l’organisation du service et contribuer à la performance de l’entreprise.

Constatez-vous des évolutions depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence ?
Romain Bendavid : La tendance avait démarré avant. Depuis trois ou quatre ans, nous constatons un paradoxe : les salariés aiment leur travail, sont fiers de leur entreprise, sont impliqués, mais en dynamique, on observe une motivation à la baisse, notamment du fait de ce sentiment de reconnaissance insuffisant.

Avez-vous envisagé d’aller plus loin dans l’accompagnement des entreprises ?
Romain Bendavid : La dimension de conseil est déjà en soi une extension de notre activité. Nous donnons les clefs, les drivers qui vont les aider à innover, mais c’est d’eux que doit venir la créativité. Nous pouvons conseiller mais pas les accompagner dans la mise en place, où ils sont seuls maîtres du jeu.

Le baromètre que vous éditez chaque année est-il transversal en termes de secteurs ?
Romain Bendavid : Absolument, nous établissons une norme auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 salariés français, qui nous permet de voir comment évolue la situation des salariés selon différentes thématiques, avec des focus sur l’actualité (la digitalisation, la sécurité dans l’entreprise, la parité, etc.).

Comment se positionne le luxe par rapport à ces enjeux ?
Marc Gicquel : Jusqu’alors nous avions peu de demandes d’études liées au climat interne de la part des maisons de luxe mais les choses sont en train de changer car elles ont pris conscience que si la fierté d’appartenance à une maison reste un fort élément d’attractivité, il ne suffit plus à assurer la motivation et la performance dans le temps des salariés, notamment ceux des nouvelles générations.

Y a-t-il d’autres types d’offres que vous proposez aux marques ?
Romain Bendavid : Nous réalisons également des enquêtes de climat interne spécifiques, dans le cadre de réorganisation de services, de fusions, afin d’observer comment ces bouleversements sont vécus par les salariés et ce qu’il est possible de mettre en place.

****
Depuis 80 ans, l’institut d’études IFOP a pour vocation d’observer l’évolution de la société et les tendances émergentes qui impactent l’opinion et la consommation. Véritable témoin de son temps, l’institut met son expertise au service des marques et des entreprises, via son département Opinion et Stratégies d’Entreprise, notamment dans le cadre de leur transformation managériale. À cet effet, l’IFOP réalise des études de climat interne confidentielles ainsi qu’un baromètre annuel, et propose des solutions clefs en main à ses clients afin de leur permettre de piloter leur stratégie. Une expertise qui intervient également au service des acteurs du luxe via un département dédié, afin de leur montrer la voie vers des stratégies managériales plus innovantes, répondant aux attentes toujours plus pointues des prochaines générations.

Propos recueillis par Kathy O’MENY
Janvier 2018